Les OVNIS survivront-ils à Harry REID ?

Toledo, le 29 décembre 2021, tous droits réservés.

Image

Le Sénateur Harry REID qui vient de nous quitter a tout d’un Grand Homme : Naissance dans une petite ville minière du Nevada, un physique frêle, une volonté hors de commun de réussir, un sens du service et du devoir à la Communauté.

Après ses études de droits, il s’est investi en politique durant toute sa vie, reconnu comme un authentique serviteur Américain. Apprécié, voir adulé par une immense partie de la sphère politique et des Nevadians, l’aéroport International a même pris son nom en mi-2021.

C’était aussi ce petit garçon rêveur qui aimait regarder les étoiles la nuit, se passionnant dès son enfance pour l’espace et les grands mystères, ce qu’il lui a fait croiser plus tard des noms connus dans ce qu’il est courant d’appeler aujourd’hui les théories conspirationnistes.

Je n’apprécie pas plus que cela cette terminologie. Ces sujets nous arrivent des années hippies, de la quête pour une société plus libre, des recherches spirituelles, l’Age du Verseau, le Troisième Œil, les jardiniers de la Terre, le LSD, etc.

Le terreau était des plus fertiles, et il était plus ou moins de bon ton à ce moment là de penser en dehors de la boite.

Donc il est avéré qu’il a fraternisé avec, entre autres, George Knapp, Robert Bigelow, Edgar Mitchell, Harold Puthoff, Daniel Inouye, Ted Stevens, et bien d’autres, avec lesquels il a forgé ses croyances et approfondi son questionnement.

Il est un des architectes majeures d’au moins un programme sur les OVNIS.

Il y avait eu plutôt cette année un très bon interview de lui que je recommande de lire : « Je suis fière d’avoir été le premier à souffler dans la corne« .

Fidèle en amitié, Il avait écrit également une lettre ouverte en confirmant que Luis Elizondo avait bien été à la tête de l’AATIP, soutient publique apprécié par ce dernier.

Son immense réseau d’influence lui a permis sans aucun doute de rallier à sa passion de nombreux parlementaires, sans qui les OVNIS n’auraient jamais été remis au gout du jour en 2022. Il est donc parti juste après avoir vu son rêve se concrétiser, un jour après que Biden ait validé ce projet de loi.

Il laissera une belle trace dans l’Histoire Américaine : Au pire une grand homme politique qui avait un trait un peu rêveur, ou peut-être un immense homme politique doublé d’un visionnaire hors du commun.

Dans les deux cas, la place est enviable.

Vous serez peut être intéressé(e) de consulter le / les article(s) suivant(s):

https://www.uap-blog.com/harry-reid-et-la-fin-de-aawsap/

https://www.uap-blog.com/max-moszkowicz-interview-senateur-harry-reid-uap/

https://www.uap-blog.com/harry-reid-ce-que-nous-croyons-des-ovnis/

https://www.uap-blog.com/programme-permanent-ovni-necessaire-harry-reid/

Laisser un commentaire