Analyse : L’atterrissage des UFO ou la fin des haricots ?

Toledo, le 31 août 2002, tous droits réservés

Il y a dorénavant une grande tension sur le front des UAP, avec une très forte radicalisation des croyants et de certains « debunkers », qui se mènent maintenant une guerre sans pitié.

Et cela va empirer, sans savoir où et comment cela peut s’arrêter. Les causes sont multiples, mais voici les principales selon moi.

Luis Elizondo a décidé de se retirer des réseaux sociaux

Luis Elizondo a décidé de se retirer des réseaux sociaux, car selon lui, « Il devenait l’attraction, alors que le véritable sujet doit être les UAP ». Chacun a évidemment son avis sur la question…Mais la disparition du Prophète laisse visiblement les brebis égarées.

J’ai constaté que le phénomène a toujours besoin d’un Messager pour survivre, que ce soit Luis Elizondo, Steven Greer, Bob Lazar, Billy Meier, George Adamski ou Lobsang Rampa. Celui qui est actuellement (sur ?) coté est Gary Nolan.

Pour les détracteurs de LE, sa position devenait difficile à tenir, car après avoir réussi l’exploit d’amener ce sujet aux plus hauts niveaux par des déclarations mêlant tant les extra-terrestres que la parapsychologie, d’immenses attentes ont été créées, sans qu’aucuns éléments factuels n’ait pu être finalement produits après 5 ans. Les OVNIS restent de petites Lumières dans la Nuit.

Pour ses adorateurs, le fait d’être harcelé continuellement l’a épuisé, et il a doit se concentrer sur son nouveau job, car il œuvre à nouveau pour une structure gouvernementale, la Space Force. D’ailleurs, le fait qu’il ait accédé à ce poste, et conservé son accréditation de sécurité, démontre le bien fondé de ses affirmations.

De plus sa mission de divulgation est considérée comme terminée, dans le sens que le sujet est aujourd’hui abordé avec sérieux par plus hautes sphères militaires et scientifiques ; il ne peut rien apporter de plus, il est temps de passer le relais.

Luis Elizondo a même engagé un avocat pour poursuivre ses détracteurs, et certainement en tête de liste Steven Greenstreet. Un des problèmes est que son nouvel avocat, Todd McMurtry, semble avoir un gros penchant pour l’extrême-droite, ce qui rajoute du grain à moudre dans la machine complotiste pour certains.

L’opposition sceptique se renforce sérieusement

L’effet Wow! des vidéos si extraordinaires s’est estompé, pour finalement ne sembler plus que montrer des choses banales, quand il ne s’agit pas de…simples étoiles brillants au firmament comme l’a démontré Mick West.

Il suffit de voir l’émotion produite par la vidéo d’une simple lumière clignotante pour constater le désarroi des Believers, alors que pendant ce temps les sceptiques ne s’émeuvent même pas de la photo de Calvin.

Des journalistes, comme Steven Greenstreet, qui avaient été au début séduit par le Personnage, se sont remis en question et ont tournés (un peu brutalement des fois…) leurs vestes.

Même The Black Vault, qui est plutôt assez modéré, en se concentrant surtout sur les demandes FOIA, commence à voir que les documents qu’il reçoit ne permettent pas de donner blanc-seing aux propos d’Elizondo.

Le sujet se complique encore plus, alors que beaucoup imaginaient venir de la transparence, voir la « Révélation », et qu’au final, le terrain de jeux se transforme plutôt en un poker menteur où tous les coups deviennent permis.

Beaucoup, qui avaient élevés les OVNIS au rang de religion, s’engageant même publiquement sur les réseaux sociaux, le vivent particulièrement mal aujourd’hui.

Je dirai même que cela sent un peu le sapin pour LE ;il subit maintenant des vents contraires, voir même une tempête, et c’était une réaction qu’il aurait pu prévoir. La haine des autres est toujours très forte lorsqu’on devient un personnage public, surtout dans un sujet aussi clivant où l’on marche tant sur la tête des sceptiques que sur les plates-bandes des « Ufologues » historiques, comme Lazar ou Greer.

Naturellement, dès le début, il y avait un certain nombre de détails qui ne collaient pas, mais le narratif de Luis Elizondo était si puissant, qu’il balayait ceux-ci au rang de parasites quasi inaudibles. Et pourtant, on le sait bien, le diable se cache dans les détails, et ceux-ci reviennent maintenant comme des boomerangs puissance mille.

Bien sûre, j’ai moi-même été très sceptique dès le début. Dans mes premières analyses, je démontrai déjà que le narratif américain était extrêmement similaire au narratif Français avec le rapport COMETA, et que de plus, ce sujet tournait déjà sous une forme très semblable depuis les années 50.

Jason Colavito écrivait déjà en juin 2021 un article où il se demandait comment le gouvernement en était arrivé là…, suivis d’assez peu d’effet.

Mais je ne tire pas de conclusion forcément négative : La ressemblance peut être un effet de copie, un marronnier comme on dit, ressortant de la fange conspirationniste de manière cyclique – Ou alors être l’émanation d’une vérité complexe et insaisissable.

Même à ce jour, je suis bien incapable de trancher. Mais si j’observe l’Histoire de ce Phénomène, la conclusion est claire, c’est un NO-GO.

Mais je ne peux pas fermer la porte si facilement ; il semble maintenant que l’armée possède des douzaines de vidéos d’ovnis. Si elles existent et que nous pouvons les voir, cela pourrait nous aider à nous prononcer sur ce sujet de manière plus formelle.

Hélas à ce jour, on en reste au niveau de la Conspiration.

J’ai encore l’espoir, même s’il commence à s’amenuiser, qu’avec la pression mise sur le sujet, on arrive finalement à tirer le jus de cette affaire, peu importe sa saveur.

L’espoir fait vivre, même si c’est si souvent l’énergie des imbéciles…

Les ressources considérables qui sont en train d’être mise en place par la NASA ou l’armée donnerons tôt ou tard des résultats, et s’il s’avère qu’il s’agit d’une grande mystification, alors il y aura des comptes à rendre, et les personnalités publiques comme Luis ELizondo, Chris Mellon, Bill Nelson, David Fravor, Garry Nolan, et plein d’autres, vont véritablement sentir leurs fesses chauffer.

Certains risques même d’être vraiment inquiétés par des procédures à leur encontre, ce qui serait correcte s’ils ont délibérément menti pour s’octroyer un certain pouvoir d’une manière ou d’une autre, voir même se seraient enrichis.

Pour moi, certains maillons faibles ont déjà cédé depuis longtemps, en pensant par exemple au Dr Colm Kelleher, le Dr James Lacatski et son dinobever traversant un vortex temporel, ou le cofondateur de la Scientologie Harold E. Puthoff, jamais fatigué par une nouvelle quête plus ou moins absurde.

Ces acteurs ont pourtant bien montré que leurs combats a failli par le passé. La dernière fois, c’était au NIDS, la structure créée au Skinwalker Ranch, haut-lieu conspirationniste qui rassemblait toute sorte de rêveurs, allant de Jacques Vallée à un certain…Luis Elizondo.

Alors un espoir oui ou non ?

Si l’armée ne peut / veut rien faire pour nous, il reste la NASA. Elle a maintenant le lead sur cette affaire, ou du moins sur la partie non-classifiée, et un espoir réside dans le fait qu’ils arrivent à trouver dans leurs données des preuves que nous sommes survolés par des appareils manufacturés par une intelligence non-terrestre, ce qui n’est pas gagné d’avance.

Ils sont challengés par Avi Loeb, qui fonce avec son projet, et en ce sens c’est une très bonne chose. Je préfère ne pas mettre dans la boucle UAPx ; ils sont tous très sympathiques, mais le budget et la faible équipe scientifique qui gravite autour me laisse plutôt dubitatif.

Mais d’autres continuent à être convaincus : Garry Nolan, un des plus grands spécialistes dans son domaine, initiateur de start-ups avec une valeur marchande de plusieurs milliards de US$, affirme à Ross Coulthart, un journaliste multi primé pour ses investigations, que « Les personnes connaissant les accidents de soucoupes volantes allaient se présenter publiquement, et qu’il y avait une dissimulation de ces accidents… »

Dans tous les cas, les bras m’en tombent !

Ou alors car il s’agit de la Vérité, et nous allons changer de paradigme avec une révélation demain ou après-demain…Ou se sont des discours de mythomane, et deux fils ont dû se toucher quelques parts. Dans tous les cas, il prend beaucoup de risques pour sa carrière, sachant de plus qu’il est pressenti pour un…prix Nobel.

Gary Nolan devient également extrêmement vindicatif ces dernières semaines, se moquant et insultant les sceptiques sans retenues. Un scientifique de renom pourrait peut être faire preuve de plus de retenue…

Donc cela signifie qu’il a des infos que nous n’avons pas, ou alors il est bon pour l’asile…Je n’en sais rien…Mais de toute manière, il fait partie de la solution, et non du problème, en mettant une pression considérable sur le dossier, qui finira par faire accoucher le bébé, au besoin avec un forceps. A quoi ressemblera le petit monstre ?

Je recommande à toutes ces personnes qui font des déclarations fleuves de produire maintenant des éléments factuels. Quand Michio Kaku nous dit que « Que ces objets ne sont pas de ce monde« , il serait bien maintenant qu’il nous dise aussi sur quoi il se base pour faire ces déclarations sensationnels. C’est au minimum une question d’honnêteté intellectuel…

Dans tous les cas, le crash d’#UFOTWITTER ?

Ouai clairement. Le jus des activistes a été pompé, et plus du 90% des intervenants sont des copy cats mythomanes n’apportant rien au « Phénomène » ; bien sûre il reste quelques sources valables faisant un travail de fond et d’analyse, mais on peut partir du principe que ce mouvement va s’estomper.

Le premier scénario est que rien ne va être découvert prochainement, et que le nid de complotistes scandant que « La révélation arrive » va finir par fatiguer les personnes à peu près normalement constituées. Au moins durant les 20 prochaines années, jusqu’à ce que le sujet se remette en branle à l’occasion d’un nouveau Prophète.

Le second scénario – Toujours possible – Serait que la NASA, ou un autre partenaire scientifique, présente des éléments factuels sur l’Incroyable Réalité. Nous verrions alors l’intégralité des scientifiques de la Terre déménager dans leur seconde maison, en forme de Terrier du Lapin, virant les activistes de la première heure, ceux-ci ne possédant aucune des compétences scientifiques requises pour faire avancer dignement le sujet. Même Mick West deviendrait inaudible ;>), et les canaux de communications principaux seraient la presse, les conférences scientifiques ou les déclarations télévisées de nos politiciens.

Et dans ce cas, quel serait la suite ? Je l’ai déjà décrite ici, avec les variantes principales

Entre temps, il devient nerveusement de plus en plus difficile de suivre #UFOTWITTER, et les bannissements réciproques deviennent la règle pour que le quotidien reste supportable.

Solum tempus narrabo, Ordo ab chao – Olivier B-F