Papier scientifique sur les observations UAP – Kiev 2022

Mise en garde de Toledo: L’observatoire se méfie de cette étude qui n’a pas de valeur scientifique, selon le correctif apporté ici

Le 23 août 2022 – Toledo, tous droits réservés

Un papier a été posté sur l’Université de Cornell, arXiv, par

B.E. Zhilyaev, V.N. Petukhov, V.M. Reshetnyk

https://arxiv.org/abs/2208.11215

Résumé

La NASA a chargé une équipe de recherche d’étudier les phénomènes aériens non identifiés (UAP), des observations d’événements qui ne peuvent pas être identifiés scientifiquement comme des phénomènes naturels connus. Le principal observatoire astronomique de la NAS d’Ukraine mène également une étude indépendante des UAP. Pour les observations d’UAP, nous avons utilisé deux stations météorologiques installées à Kyiv et dans le village de Vinarivka, au sud de la région de Kyiv. Les observations ont été réalisées avec des caméras vidéo couleur dans le ciel de jour. Nous avons développé une technique d’observation spéciale, pour détecter et évaluer les caractéristiques des UAP.

Traduction francaise

Remarques de Toledo

Des scientifiques, et même des astronomes, osent publier un papier. C’est déjà pas mal.

Bien sûre, tout cela devra être revu, et d’autres observations mises en oeuvre.

La NASA, en parlant de cette recherche des UAP, disait aussi clairement qu’il est certain que des appareils classifiés seront également détectés. Cela peut être une (petite) partie de la réponse.

Mais cela montre qu’Avi Loeb est dans le juste avec ses stations d’observations, de même que les travaux de l’Université de Würzburg.

Pour rappel, il y a deux articles très intéressants que j’avais posté ici

https://www.uap-blog.com/une-universite-allemande-de-premier-plan-reconnait-les-phenomenes-aeriens-non-identifies/

https://www.uap-blog.com/skycam-5-une-autre-prediction-de-luis-elizondo/

On voit qu’avec des caméras spécialisées coûtant dans les 1200 euros, du logiciel et des ressources cérébrales, on arrive déjà à faire beaucoup de choses.

Avi Loeb a dit voici quelques jours:

« Si nous voulons savoir si nous avons des voisins, il faut déjà commencer par se lever et prendre la peine de regarder par la fenêtre »

Mick West a (évidemment) déjà réagit: Ils pensent qu’ils détectent des insectes. Evidemment, c’est peut être aussi une (toute petite…) partie de la réponse, mais il faudra beaucoup plus de travail et d’observations pour voir si cela nous mène quelque part.

Suivez le fil de Metabunk ici, c’est intéressant

https://www.metabunk.org/threads/ukrainian-uap-study-observation-of-events.12607/page-2#post-279713

De plus le document est très vague sur les détails de leur méthodologie. Ils ne présentent aucune données brute réelles, et ils font des affirmations audacieuses qui ne semblent pas refléter les données traitées limitées qu’ils affichent.

Il y a encore beaucoup de travail…

Avouez quand même qu’il serait trop con qu’il soit aussi simple de détecter des soucoupes volantes…